« La Patrie d’Abord », nouveau film de Thierry Ntamack bientôt online

Le premier film de guerre créé au Cameroun, fort de son succès en avant-premières, se promet une virée sur les plateformes numériques grand public.

C’est en grandes pompes que le réalisateur camerounais, Thierry Ntamack a signé son come-back avec son nouveau long métrage. « La Patrie d’Abord », ainsi se nomme ce film de guerre, premier du genre au Cameroun qui a été hautement salué lors de ses présentations en avant-première, au travers d’un standing ovation qui aura surpris l’acteur-réalisateur et son équipe grande classe. Et pour équipe, c’est casting hautement soigné et représentatif des différentes communautés du Cameroun qui a joué dans ce film de 2 heures. Et pour cause, quand l’on sait les entraves et tracasseries (surtout administratives) que connait tout entrepreneur au Cameroun pour atteindre un résultat probant, l’hommage est plus que mérité.

L’intrigue de « La Patrie d’Abord », est centrée sur l’histoire d’un commandant des Forces Spéciales d’Intervention de l’armée (FSI) dont le mariage bat de l’aile, la vie spirituelle est chaotique, et est chargé avec son commando de sauver une humanitaire canadienne prise en otage par une bande terroriste menée par Shaka, un redoutable chef de guerre qui sévit dans la baie de Marienberg (Sud du Cameroun).

Pour ce film produit par Lucie Mamba (également actrice), Thierry Ntamack a bénéficié du soutien du Ministère de la Défense du Cameroun (Mindef), qui a pourvu la logistique et l’arsenal militaire nécessaires pour les scènes de guerre. C’est donc dire combien réalistes sont les scènes : hélicoptères, bateaux de guerre, armement, équipement, jusqu’à la stratégie militaire mise en place sur le terrain. « Mais derrière cette histoire de guerre, se cache en réalité une histoire d’amour », a fait savoir Thierry Roland Ntamack, acteur et réalisateur du film. Ça a été pour lui un hommage rendu aux soldats engagés au front pour la défense du territoire et pour ceux tombés au combat. « Je trouvais qu’un simple RIP (rest in peace) posté sur Facebook était très insuffisant pour leur rendre hommage », a-t-il ajouté.

Fort de ses avant-premières réussies, le film promet connaître prochainement une distribution grand public sur le réseau de Jumia Market au Cameroun. Du côté de la plateforme de vente en ligne (naguère Kaymu), l’initiative vivement saluée ne saura que trouver son public qui l’attend ardemment. Depuis le lancement du concept à succès, le Cinéma au prix d’une bière, Thierry Ntamack a réalisé « Sur la route d’un Ange » ; « Le Blanc d’Eyenga » et « Le Blanc d’Eyenga 2 » qui ont été positivement adjugés du grand public. Ce nouveau chef-d’œuvre ne vient que confirmer sa maestria dans l’univers cinématographique africain.

© Gaspard Ngono

Advertisements

Published by

Gaspard Frère

Web editor & Blogger |Web, Social Media & Tech fan |Art lover & Drawer |Novelist & Scenarist |Photographer

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s