Comment un workshop de Kaymu Cameroun a changé des entrepreneurs

Première édition du genre organisée au Cameroun, le Kaymu Entrepreneurs’ Club, un workshop créé et mis en place par Kaymu.cm, un site de vente en ligne, a radicalement donné de nouvelles perspectives aux 82 entrepreneurs et porteurs de projets y conviés.

Initié pour les start-ups, ce workshop centré sur le thème « comment quitter de l’idée au projet ; du projet à l’entreprise » n’aurait su avoir un écho puissant sans les quatre individus qui l’ont meublé. Parti du constat suivant lequel, plusieurs créateurs d’entreprise ont échoué parce que n’ayant pas de business model défini ; manquant de perspective pour leurs affaires ; n’ayant jamais su cerner le besoin réel du marché… il aura fallu agir. Kaymu a donc initié une démarche propre à elle et uniquement centrée sur les start-ups avec des axes définis par ces dernières.

Aussi, Bertin Fokou (@fohubert), directeur de l’entreprise Ditex leur a montré comment quitter de l’idée à l’entreprise au travers de son pitch grâce notamment à la définition d’un produit ou d’un service prompt à répondre à un besoin réel d’un marché déterminé ainsi que de la perspective d’évolution de ce dernier via la méthode Canvas. (Télécharger ici : Présentation Bertin).

Thibault Marcel (@TmarcelTsimi), planner stratégique, est celui qui aura expliqué comment, lorsque l’on est possesseur d’un produit, faire de lui une marque forte telles Coca-Cola, Guinness, Apple… permet l’adapter à son marché et de le rendre pérenne dans le temps. (Télécharger ici : Du produit à la marque).

Elise Nyemb (@Nappy Nyemb) promotrice de la marque nappy So Natural… So Me leur a édifié sur comment une communauté peut devenir vecteur de succès d’une start-up. L’impact positif de son concept étant la preuve évidente de ses explications, plusieurs y ont trouvé des repaires.

Enfin, Jean-Yves Bassangna (@Bejyves), co-fondateur et sound designer du premier vidéo d’aventure africain est celui qui aura résumé dans sa concrète story les trois éléments mentionnés par ses prédécesseurs ; lesquels ont permis de donner naissance à Kiro’o Games. Fort du succès médiatique et économique de ce jeu vidéo, l’exemple a été suffisamment fort. (Télécharger ici : KIROO-KEC).

Au Cameroun, l’essor des start-ups a permis un taux de réalisation d’objectifs d’une croissance de 6,1 % en moyenne sur la période 2013-2015, Cette croissance est marquée par l’accélération des investissements avec 13,6% pour le secteur privé et 7,5% pour le secteur public. Fort des échos positifs de la première rencontre, du Kaymu Entrepreneurs’ Club, les entrepreneurs prennent conscience de leurs limites et trouvent à devoir fonctionner un synergie pour un partage de best practices et de contacts.

Advertisements

Published by

Gaspard Frère

Web editor & Blogger |Web, Social Media & Tech fan |Art lover & Drawer |Novelist & Scenarist |Photographer

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s