Nestlé renforce ses engagements environnementaux en Afrique Centrale et de l’Ouest

Nestlé réaffirme son engagement envers des pratiques commerciales durables sur le plan environnemental. À cette fin, elle veille à proposer des produits qui sont non seulement les plus savoureux et les plus sains, mais aussi les meilleurs pour l’environnement tout au long de leur chaîne de valeur. L’entreprise a déjà progressé dans ce sens avec l’utilisation autant que possible de ressources renouvelables gérées de façon durable, l’utilisation rationnelle des ressources naturelles et une progression constante vers l’objectif zéro déchet. En Afrique Centrale et de l’Ouest, Nestlé cherche spécifiquement à réduire la consommation d’eau et d’énergie ainsi que la production de déchets à éliminer.

Journée mondiale de l’environnement

Les efforts de Nestlé en faveur de pratiques commerciales durables pour l’environnement soulignent l’importance de la Journée mondiale de l’environnement le 5 juin. Il s’agit d’une journée mondiale de prise de conscience pour sensibiliser et inciter à l’action en faveur de l’environnement, dirigée par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Le thème de cette année « Sept milliards de rêves. Une seule planète. Consommons avec modération. » se concentre sur un mode de vie durable et la façon de faire plus et mieux avec moins.

Épuration de l’eau

Dans le cadre des engagements de Nestlé en faveur de l’environnement, l’entreprise s’est engagée à gérer efficacement ses eaux usées. Elle vise à mettre en œuvre d’ici 2016 sa nouvelle politique environnementale renforcée pour la qualité de l’eau et l es rejets d’effluents sur tous ses sites pour contribuer à la protection de l’environnement.

À l’usine de Douala au Cameroun, une station novatrice de traitement de l’eau et d’épuration des effluents a été installée en 2014 pour filtrer les eaux usées produites par ses activités. Ainsi, ces installations garantissent le retour dans l’environnement d’eau assainie uniquement, présentant une demande chimique en oxygène minimale. L’entreprise a investi CHF 1,1 million dans un système d’ultrafiltration par osmose inverse sur son site de Tema au Ghana pour améliorer la qualité des eaux usées. Celui-ci réutilise au moins 30 % de l’eau pour des activités non essentielles et réduit de 10 % la consommation d’eau. Ces efforts ont permis à Nestlé de réduire de 37 % sa consommation d’eau dans ses activités en Afrique du centre et de l’Ouest entre 2007 et 2014.

Sensibilisation à l’eau

Nestlé s’est engagée à sensibiliser à la préservation de l’eau et à l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’hygiène tout au long de sa chaîne de valeur. D’ici 2016, 350 000 bénéficiaires des populations locales auront accès à des projets relatifs à l’eau, l’assainissement et l’hygiène autour de ses sites de fabrication et dans les zones concernées par l’initiative Farmer Connect. Au Nigéria, de nouvelles toilettes avec un forage alimenté à l’énergie solaire ont été construites à proximité de son site d’Agbara pour les élèves de l’école primaire.

Nestlé a aussi renouvelé en 2014 sa collaboration de longue date avec la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) avec une contribution de CHF 5 millions sur cinq ans pour améliorer l’accès à des services durables d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène dans les zones rurales. Le projet s’étendra au Ghana cette année.

Gestion efficace des ressources

Nestlé vise à respecter son engagement à améliorer la gestion des ressources dans ses activités. Elle souhaite atteindre l’objectif zéro déchets d’ici 2015 dans 10 % de ses sites et réduire la consommation d’énergie par tonne de produit dans chaque catégorie de produits pour parvenir à une réduction globale de 25 % depuis 2005.

Sur son site de Yopougon en Côte d’Ivoire, Nestlé utilise des méthodes novatrices de recyclage des déchets. Par exemple, les sous-produits (déchets) du manioc, transformé sur le site en flocons, sont recyclés en compost avec les déchets de la cafétéria. Les cartons usagés sont aussi recyclés en boîtes à œufs.

Sur son site d’Agbara au Nigéria, les déchets provenant du traitement du sorgho, du millet, du maïs et du soja sont envoyés vers un silo, déchargés dans des camions puis vendus aux producteurs pour l’alimentation animale.

Au Sénégal, l’entreprise utilise des panneaux solaires pour chauffer l’eau utilisée dans les activités de son usine de Dakar, ce qui représente une économie annuelle de plus de 60 000 kWh d’énergie. Ce ne sont que quelques exemples de ce qui a permis à Nestlé de réduire de 25 % sa consommation d’énergie dans ses activités en Afrique du centre et de l’Ouest entre 2007 et 2014.

Réduction des emballages

Nestlé s’est aussi engagée à améliorer la performance environnementale de ses emballages. D’ici 2017, elle vise à continuer d’analyser et d’optimiser systématiquement son portefeuille d’emballages, pour réduire d’au moins 100 000 tonnes les matériaux d’emballage utilisés. Au Nigéria, Nestlé Waters a déjà réalisé des progrès avec l’utilisation d’emballages légers. En 2014, elle a amélioré les bouteilles de 60 cl et de 150 cl, ce qui a permis de faire l’économie de 172 tonnes de bouteilles en PET et 43 tonnes de bouchons en PET sur une période de 12 mois.

Changements climatiques

L’entreprise s’est également engagée en faveur d’un leadership dans la lutte contre le changement climatique. D’ici 2015, elle vise à réduire de 35 % par rapport à 2005 les émissions directes de gaz à effet de serre (GES), pour une réduction absolue des émissions de GES. Dans l’ensemble de ses activités en Afrique du centre et de l’Ouest, Nestlé a déjà réduit de 26 % les émissions de GES entre 2007 et 2014. Elle réalise aussi des progrès constants en matière d’adaptation au changement climatique par l’utilisation de l’expertise et de ressources scientifiques pour aider à améliorer la résistance des cultures.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, les producteurs doivent élargir la base génétique de leurs cultures et utiliser de nouvelles variétés de plantes pour s’adapter au changement climatique.

© Nestlé

Advertisements

Published by

Gaspard Frère

Web editor & Blogger |Web, Social Media & Tech fan |Art lover & Drawer |Novelist & Scenarist |Photographer

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s