Les femmes marchent pour l’environnement à Douala

Soutenues par la communauté urbaine et des entreprises citoyennes, plusieurs corps de métiers se sont retrouvés dans cette grande marche qui a aussi connu une importante participation masculine.

La 30e édition de la journée  internationale de la femme a pleinement pris pied au travers d’activités initiées par elle avant la date butoir du 8 mars. Aussi, la journée du 6 mars saura été marquée par l’important marche qu’elles ont initiée sous la houlette d’un homme : Fritz Ntonè Ntonè, délégué de la CUD, venu marquer son indéfectible soutien à la cause féminine. Le garant de la bonne marche et de la santé de la ville, y a vu un leitmotiv fort. En effet, non plus les habituelles plaintes et revendications faites par les femmes, cette marche a été justifiée pour la sauvegarde de la ville de Douala et l’incitation des uns et autres à œuvrer pour la rendre propre.

« Chacun et chacune a un rôle à jouer pour la protection de notre environnement » : tel pouvait être le message phare lancé lors de cette marche à laquelle des femmes de Lamudi.cm ont massivement pris part qui quelques jours seulement avant, initiaient un colloque sanitaire sur l’environnement. Le 4 mars, elles ont eu une rencontre avec les femmes chinoises et des spécialistes de la plate-forme de Beijing au Cameroun. « Nos villes sont très polluées et nous réalisons que le travail de l’embellir n’incombe pas qu’à la CUD, mais à nous tous ; hommes et femmes », a fait savoir Josy Laure, travaillant pour la compagnie Jovago.com. Il aura même été remarqué la forte implication des femmes gendarmes qui chantant et encourageant les congénères, invitaient les uns et autres à déblayer des ordures sur la voie.

En ce qui concernait le ramassage, ce sont les hommes qui ont royalement montré le bon exemple ; prouvant de tout cœur aux femmes qu’ils avaient assimilé les messages le long des 20 kilomètres de l’itinéraire. « Il fallait le faire. Nous avons tous lu les messages des banderoles et je crois que les hommes ont explicitement dit non aux eaux usées, oui à l’éducation, oui à l’environnement ! », s’est exprimée Candace Nkoth, manager de la marque Kaymu.cm au Cameroun. Cependant, mobiliser les ressources pour réussir cette initiative n’aura pas été chose facile afin d’équiper les 3000 femmes présentes et quelques 300 hommes. Marceline Sena, directeur de l’administration, des ressources humaines et de la logistique à la CUD a laissé entendre : « En effet, plusieurs entreprises nous ont accompagné pour la mise en œuvre de cette marche. Vous savez ce n’était pas facile, mais grâce aux Brasseries du Cameroun, nous avons eu de l’eau et il y a entre autre Carmudi.cm et Jumia.cm qui a participé pour les tenues. Je les remercie. »

Au finish, aucune victime déplorée, beaucoup de sueur versée et un message bien véhiculé dans la ville. Fritz Ntonè Ntonè n’a pas manqué de féliciter les femmes à qui il a par ailleurs souhaité d’excellentes réjouissances dans la propreté et le respect de l’environnement.

Advertisements

Published by

Gaspard Frère

Web editor & Blogger |Web, Social Media & Tech fan |Art lover & Drawer |Novelist & Scenarist |Photographer

One thought on “Les femmes marchent pour l’environnement à Douala”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s